Pour commencer, mon premier vintage!

Quoi de mieux pour un premier article que de vous présenter mon premier vintage que j’ai restauré?

Au tout début de mon aventure dans le monde des stylos plume, les vintages ne m’intéressaient que peu. Que faire de vieux stylos quand on peut en avoir des tout neufs, tout beau? C’était méconnaitre la qualité de fabrication souvent bien supérieure de ces stylos et aussi découvrir de petites merveilles de technologie!

Mais finalement j’ai sauté la pas, pour le meilleur! Pour commencer, je me suis acheté un Esterbrook J. Après quelques recherches sur le net, il semblait que c’était par là ou commencer, un stylo simple à restaurer. C’était il y a environ un an, et quelle aventure! J’avais au préalable acheté tout le matériel nécessaire (sac, shellac etc..) ainsi que les deux livres sur la restauration, le « Da Book » de Frank Dubiel et le « Pen Repair » de Marshal et Oldfield. Il m’a bien fallu deux semaines avant de pouvoir enfin écrire avec, maintenant avec l’expérience il me bien moins de temps que ça pour en restaurer un!

Quoi qu’il en soit, place au photos:

Fermé:
hostingpics.net

Ouvert:
hostingpics.net

Les stylo est pas très grand, 12.7cm fermé et 11.7cm ouvert. Le modèle exact est un « J », stylos produits de 1948 à 1960. Il existe deux autres modèles, le « LJ » de la même taille mais plus fin et le « SJ », plus court et de même diamètre que le LJ. Ces stylos sont parfois appelés « double jewel », nom qui renvoie au deux « jewel » situé sur le haut du capuchon et en bas du corps du stylo:

hostingpics.net

La plume n’est pas celle d’origine, mais une 9668 « medium – general writing ». C’est une plume en acier, très douce.
hostingpics.net

La plume arrivé avec le stylo était une 9128 « extra fine flexible », une des plus recherché des plumes Esterbrook. Un coup de chance de débutant sans doute. Mais pas vraiment adapté à mon écriture de gaucher qui m’empêche d’exploiter sa flexibilité…

Malgré ce que l’on peut voir sur les photos, il faudrait que je reprenne un jour ce stylo. Histoire de le mettre au standards de mes restaurations actuelles! Redresser le clip, définitivement éliminer les rayures et l’encre sur le pas de vis du corps etc… Mais après ce que je lui ai déjà fait subir à cause de mon inexpérience, j’hésite un peu…

Pour finir, le voici en compagnie d’un autre premier, mon premier Sheaffer snorkel que j’ai entièrement restauré. Quand je vous parlais de merveille de d’ingénierie, en voila une! Mais on verra ça plus tard…
Hebergeur d'image

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s