Les dégâts de l’encre

C’est un sujet qui revient assez souvent: est-ce que les encres « attaquent » les stylos plumes? Et bien comme toutes choses si elles sont bien utilisés, non. Certaines encres demandent des précautions particulières, comme les encres pigmentaires et permanentes qui nécessitent un entretien rigoureux du stylo par exemple. Il y a aussi celles au effets secondaires connus, comme la Noodler’s Baystate blue qui tache pas mal de matériaux. On entend parfois des histoire du type « telle encre a endommagé mon stylo », mais le plus souvent l’encre n’est pas en cause directement.

Par contre sur les vintages c’est une autre histoire! Le danger des encres est souvent exposé au grand jour: nombre de vintages ont passé des années, voir des dizaines d’années avec de l’encre séché dans l’ensemble du stylo. Surtout si comme moi on préfère le stylo oublié dans un tiroir que les « NOS ». Lorsque l’encre s’évapore le colorants se concentrent et c’est à ce moment là que les dégâts se font. Sur les plumes en or il y en a assez peu souvent. Par contre les plumes en acier… Il a d’inoxydable que le nom d’ailleurs, le nom anglais « stainless » (qui tache moins) est beaucoup plus juste.

Le plus souvent la partie exposé de la plume est intacte, c’est les parties cachées qui sont les plus endommagées. C’est là aussi ou l’encre se concentre le plus. La plume ci-dessous est sans doute le cas le plus marquant que j’ai vu. C’est une plume de Sheaffer Imperial I, semi-capoté:
hostingpics.net

On peut voir que le sabot de la plume présente pas mal de points de corrosion,ça ressemble plus à la surface de la lune qu’a une belle surface plane! Sur les ailes de la plume on peut voir la délimitation entre la partie caché et exposé de la plume:
hostingpics.net

Le pire est à venir, la partie interne de la plume. La coloration des deux bout repliés des ailes est normale, la plume est plaqué or normalement! Le plaquage a disparu de la quasi-totalité de la plume, sauf ici (ces plumes sont fixés sur le conduit comme sur les Lamy Safari).
hostingpics.net

les dégâts sont très importants, même la fente est corrodée à l’intérieur… On verra bien si le stylo écrit quand même au bout du compte!

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les dégâts de l’encre »

  1. Ping : Sheaffer Imperial I | Stylos plume: le blog de GG917

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s