Archives mensuelles : novembre 2014

Paper mate Write Bros BP

La compagnie « Paper Mate », fondé en 1940 sous le nom de la « Frawley Pen Compagny » puis devenue « Paper Mate » suite à son rachat en 1955 par Gilette, propose des stylo bille, porte mine, stylo feutre et gommes. En 1971 ils lancèrent le « Write Bros », produit dans leur usine de Santa Monica à hauteur de 600 millions par an.

Ce stylo bille est toujours en production à l’heure actuelle et récemment j’en ai acquis non pas un mais dix!
hostingpics.net

Lire la suite

Vac-fill à l’ancienne

Ces dernières semaines je n’ai pas trop restauré de stylos, étant assez occupé professionnellement et les moments que j’ai eu de libre je les ai consacré à des stylos modernes…

Quoi qu’il en soit aujourd’hui j’ai reçu ce Sheaffer Balance Milady en coloris carmine et entrepris de le démonter avant de le stocker pour une restauration à une date ultérieure. Je le fais parfois quand un détail me gêne sur le stylo, dans ce cas la tige du piston était bloquée…Pour info, la couleur du stylo permet de le dater de 1939 à 1942.

Comme souvent le joint du piston était dur comme de la pierre, ce qui bloquait le piston dans la chambre d’expansion. La légère contraction du corps à cet endroit n’aide pas mais ne présente pas de risque quand à la fonctionnalité future du stylo. Au moment de remonter le stylo pour le stocker, la tige ne rentrait pas comme d’habitude sur les autres vac-fill… la tige touchait le packing unit sans être complétement rentré dans le corps alors qu’il faut normalement utiliser un outil spécial car la tige est plus courte que le réservoir…

Après inspection avec ma lampe et un peu de « sport » avec diverses spatules, le coupable est sorti du corps:
Hebergeur d'image
La photo ne rend pas hommage à la magnifique couleur du stylo, bien plus éclatante que ça.

Un bon gros joint de caoutchouc, la plus vieille méthode de restauration des vac-fill! Il est assez rare de trouver ces stylos avec des traces de restauration, du à leur difficulté. Cette méthode du « plug » comme je l’appelle est relativement inefficace, le joint finissant toujours par se déloger après peu de temps (sauf si collé à l’encre séchée…). De plus le volume du réservoir se retrouve réduit, contrairement à la méthode qui consiste à reconstruire le packing unit.

1.2ml

Cet « instantané de restauration » n’en est pas vraiment un car j’ai depuis écris avec le stylo mais comme j’avais fais la photo autant vous en faire profiter.

Après bien des rebondissements, il était enfin temps pour le tant attendu « test de remplissage » de mon premier vac-fill restauré:

Hebergeur d'image

0.9ml avec un seul coup de piston, 1.2ml après deux coups, un troisième n’apporte pas grand chose. Je n’ai pas essayé le remplissage « au max » toutefois, 1.2ml correspond au 3/4 du réservoir. Le stylo ne fuit pas et il est possible de faire plusieurs cycles avec le piston sans problèmes. Ce petit Balance « Lady Sheaffer » était mon cobaye pour la restauration du système vac-fill, je vous expliquerais pourquoi dans sa présentation.

stylo-plumologie I: Et l’air, il passe par où?

Cette nouvelle série d’articles intitulé « stylo-plumologie » se focalisera sur la technologie des stylos plumes. Cela concernera souvent des détails sur un stylo en particulier (comme pour ce premier volet) mais des sujet plus généraux pourront aussi être abordés.

Pour ce premier article c’est l’admission de l’air dans le Parker « 51 » qui va nous intéresser. Lire la suite

Un stylo, deux couleurs… enfin trois!

Même si je ne suis pas un spécialiste des photos (loin de là!), un truc dont je me suis rendu compte c’est la difficulté du rendu des couleurs. C’est pour ça que les revues d’encres sont particulièrement difficile à faire, car il y a beaucoup de facteurs qui rentrent en compte dans la façon dont la couleur va apparaitre sur un écran. On peut manipuler les couleurs de la photo de façon à ce que la couleur sur mon écran soit identique à la couleur réelle mais est-ce cela apparaitra de la même façon sur l’écran de celui qui regarde la même photo sur son ordinateur? Parce que pour les encres la couleur c’est quand même important, non?

C’est pour ça que j’évite les revues d’encres. Mais parfois ce sont les stylos qui s’amusent à jouer les caméléons!

Voici la photo d’un Parker « 51 » Mk I « aerometric » en navy grey:
hostingpics.net
Photo sur laquelle il apparait bien gris. Il suffit que les conditions changent et/ou j’oublie de changer les réglages de mon appareil photo et tadam! J’ai un Parker « 51 » en teal blue:
Hebergeur d'image

Pour compliquer la chose la vraie couleur du stylo ne ressemble pas à celles des photos…