Snorkel ou PFM?

Envie d’un stylo qui se rempli avec un petit tube? Donc, Snorkel ou PFM?
Bonne question! Pour moi la réponse est toute trouvé mais organisons un petit match!

hostingpics.net
A ma gauche un Snorkel Admiral, a ma droite un PFM III!

Ces deux stylos sont les seul qui sont équipés du système de remplissage « snorkel », une version amélioré du touchdown. Le touchdown est lui même dérivé des Chilton pneumatiques qui ont eux pour ancêtre le blow filler. Quoi qu’il en soit pour départager ces deux là il va nous falloir plusieurs manches!

I. Forme et design

hostingpics.net

placé cote à cote le PFM et le snorkel en version équivalente sont très semblables: noir, une bande doré en bas du capuchon accordé avec le clip. Le PFM équivaut donc à un snorkel « oversize ».

hostingpics.net

Une fois le capuchon enlevé la différences est plus flagrante: le PFM a une forme continue, très fluide. Le snorkel présente une cassure nette entre la fin de la section et la plume et aussi à l’endroit ou le capuchon vient se placer sur le corps. Il n’y a pas cette fluidité de la forme comme pour le PFM, ça reste assez « classique »… sauf que:
hostingpics.net

Suffit de prendre une version avec une plume Triumph et on a un stylo à la forme très élancé. Comme dans le cas du PFM Il n’y a plus de cassure entre la plume et la section, contrairement aux Snorkel à plumes ouvertes.

Si vous aimez un stylo avec une allure « classique », prenez un snorkel avec une plume ouverte. Pour un stylo au formes « aérodynamiques » un PFM ou un snorkel avec une plume triumph.

Snorkel 2 : PFM 1

II. dimensions

Le PFM est un stylo plus court que le snorkel mais d’un diamètre plus important:
hostingpics.net

Les snorkels en version avec plume triumph sont encore plus grands que ceux avec une plume ouverte. Donc pour un petit joufflu, prenez un PFM, pour un stylo plus long et fin, un snorkel (et pour un aussi court qu’un PFM et gros comme un snorkel, un touchdown TM…). Donc égalité sur ce point.

Snorkel 3 : PFM 2

III. Ergonomie

Les deux stylo sont équivalents en main, le PFM un peu plus lourd mais pas de grand chose. Avec tout le bazar qu’il y a à l’intérieur il ont une « présence » sans toutefois être trop lourds. L’équilibre pour les deux est très bon.

La différence se fait au niveau de la section. Ou plutôt le manque de section dans le cas du PFM! Ce dernier à une prise en main assez spéciale, on sais pas trop ou mettre les doigts au début. On fini par prendre le coup et trouver ces marques au bout d’un certain temps toutefois. Par contre le plastique est glissant si on a les doigts un peu humide et la forme n’aide pas à avoir une prise en main stable dans ce cas.
Au contraire les sections de Snorkel sont juste parfaites: elles sont ondulées mais le « relief » n’est pas gênant du tout, ne glisse pas grâce à ça (important pour les version en plume Triumph) et si besoin on peut saisir le stylo sur le pas de vis qui n’est pas coupant.
hostingpics.net

Le Snorkel aurait été un tout petit peu plus gros au niveau de la section je lui aurait donné l’avantage. Mais sur de longue sessions d’écritures il peut se révéler assez fatiguant, on a souvent tendance à plus se crisper sur un stylo fin. Au contraire un stylo plus large évite cela. Donc encore une fois égalité.

Snorkel 4 : PFM 3

IV. Construction

Snorkel: hostingpics.net

PFM: hostingpics.net

On est sur la même catégorie de puzzle, 19 pièces pour le snorkel (20 avec une plume ouverte), 20 pour le PFM. Le capuchon compte comme une seule pièce, ils sont quasiment indémontables pour les versions plastiques. Je compte comme pièce tout ce qu’il est possible de démonter, par exemple le snorkel lui-même est constitué de deux pièces.

Au niveau de la restauration c’est quasiment similaire, le PFM est un peu plus facile à régler, moins capricieux (moins « intéressant » dans mon langage!). l’adoption d’un ressort classique et non plus d’un ressort fait d’une bande enroulée permet éliminer pas mal de problèmes. Toutefois le Snorkel est d’une construction plus solide que le PFM. Pour être honnête le PFM m’a paru « cheap » la première fois que je l’ai eu en main…
La pièce la plus mise à rude épreuve des deux stylo est le corps. lorsque l’on tourne le blind cap pour sortir mais surtout rentrer le snorkel, tout l’effort se porte sur le haut du corps qui souvent fissure à cet endroit. Dans les deux cas il n’y a pas de renfort, beaucoup de ces stylo « meurent » de cette façon. Comme le système de remplissage est pneumatique, un (mauvais) réflexe lorsque le stylo ne fonctionne pas est de resserrer la section pour s’assurer de l’étanchéité. Si on vise trop un PFM il peut fissurer à cet endroit sur le corps (défaut que l’on retrouve sur les Imperial TD). Le Snorkel, tout comme les TD TM, a une bague métallique de renfort sur le corps à cet endroit qui évite ce soucis (visible sur la photo de la manche III).

le snorkel gagne cette manche facilement!

Snorkel 5 : PFM 3

V. système de remplissage

On va donc comparer le point commun des deux stylos! Les deux remplissent avec le petit tube télescopique:
hostingpics.net

Le PFM embarque plus d’encre (0.9ml contre 0.7ml pour le snorkel) grâce à un sac plus grand, donc un point pour lui. Un autre avantage du PFM est son blind cap carré:
hostingpics.net

Immensément plus facile à tourner que celui du Snorkel, surtout avec les mains moites. un point là aussi. Victoire implacable du PFM, normal pour celui qui est sensé avoir la version amélioré du snorkel!

Snorkel 5 : PFM 5

VI. Plume

Le PFM a été le premier stylo équipé de la plume « inlaid » qui fait corps avec la section et joue beaucoup dans la ligne du stylo. Les Snorkels avaient deux possibilités de plumes, en ouverte ou en Triumph:
hostingpics.net

Dans les deux cas les plumes ont été disponibles dans les tailles suivantes:
ultra-fine « accountant »
extra fine
fine,
medium
« shorthand » (snorkel) ou « reporter » (PFM)
broad
stub
Dans le cas du PFM il y avait aussi une medium-fine.

Avantage PFM pour les plumes? Non, c’est plutôt l’inverse!

En 1963, la gamme du PFM est réduite et seul 7 différentes tailles de plumes sont alors toujours offertes, adieu la medium-fine et les plumes en palladium des PFM I et II. Les Snorkel c’est l’inverse, la gamme c’est élargie lors de l’arrivé du « spécial » et sa plume ouverte en PdAg. Cinq types de plumes étaient alors possibles, ouvertes en 14k, 14k « deux-tons » et PdAg, et les triumph en PdAg ou 14K deux-ton. La plume Triumph en 14K deux-tons avait la plus grande palette de tailles possibles:

extra fine
extra fine flexible
fine
fine flexible
medium
medium flexible
accountant
shorthand
coarse
coarse flexible
stub
stub broad
flexible stub
left oblique stub
left oblique stub flexible
music

Les right oblique stub semblent aussi avoir existé.

Victoire indéniable du Snorkel sur ce point!

Snorkel 6 : PFM 5

VII. Modèles

Le PFM a été à l’origine disponible en 7 modèles, numérotés de I à V plus le autograph et le masterpiece. Il est parfois reporté deux modèles en plus (le VI et le VII) mais ceux-ci sont quasiment des mythes! Le consensus actuels est que c’était soit des prototypes, soit des Frankenpens. Niveau coloris 5 couleurs ont été disponibles: noir « black » (le autograph avait son coloris spécial de noir), vert « evergreen green », bleu « nocture »ou « navy blue » (deux dénominations connues pour le même coloris), bordeau « burgundy new » et gris « dark bluish grey ». En cumulé 30 variations possibles de couleurs/modèles.

Le Snorkel de son coté c’est un peu le feu d’artifice: 14 modèles plus deux de « desk pen » et 15 coloris possibles, plus deux en doré (plaqué ou massif). Avec des noms sympa de coloris comme « burnt umber brown », « buckskin tan » ou encore « mandarin orange », le plus rigolo étant sans doute le « fiesta red »! Tous les modèles n’étaient pas produits dans tous les coloris et certains juste dans un seul comme les autograph (en noir) ou deux comme les desk pen (en noir ou marron).

Quoi qu’il en soit une nouvelle victoire du snorkel!

Score final: Snorkel 7 : PFM 5

Donc la conclusion est-elle que le Snorkel est supérieur au PFM? Bien sûr que non, on compare là deux stylos d’époques différentes. Le PFM a fait les frais d’un sévère coupe dans sa gamme en cours de route suite à son succès commercial bien plus faible qu’escompté alors que le Snorkel a été produit à une époque ou le stylo plume rivalisait encore avec le bille. Certaines comparaisons sont à relativiser, comme les plumes et coloris, car certains coloris sont très difficiles à trouver (PFM en gris ou Snorkel en vermillon) voir quasiment impossible (bonne chance pour le Snorkel avec une plume music!). Chacun est bien différent de l’autre et les deux méritent leur place dans une collection de stylos plumes. Le PFM est d’ailleurs plus recherché que le Snorkel. De mon coté j’ai un (énorme) faible pour le Snorkel, ce qui explique le score!

Publicités

4 réflexions au sujet de « Snorkel ou PFM? »

  1. coltis

    Trés bel article extremement bien documenté !
    Pourtant il manque à mon sens une notion certes plus suggestive mais au combien révélatrice : la côte d’amour de ces stylos.
    Heureux utilisateur quotidien de 2 PFM je vous affirme qu’ils ne laissent personne indifférent.
    Leur côte sur le marché est incomparablement plus élévée que celle des Snorkel plus communs il est vrai.
    Surtout surtout pour moi le PFM est le meilleur Sheaffer jamais produit.
    Une prise en main incomparable , une facilité d’utilisation et un confort permettant une utilisation prolongée sans fatigue.
    Bref vous l’aurez compris j’aime les PFM !!

    Répondre
    1. spgg917 Auteur de l’article

      Merci!

      C’est vrai que le PFM a un look d’enfer grâce à ça plume inlaid. Très proche des Triumph au niveau de la ligne générale.
      Le PFM le meilleur sheaffer construit c’est assez discutable, moi il m’a laissé assez froid quand je l’ai vu (et démonté) pour la première fois: ça se joue dans des petits détails mais c’est comme si il manquait un « truc ». Cela n’empêche que le PFM fait partie des « vrai » Sheaffer’s, sans doute le dernier d’ailleurs…

      Répondre
      1. coltis

        ça c’est le regard quasi clinique du restaurateur émérite !
        Il lui manque peut-être un truc mais il a un charme indéniable, non ?

      2. spgg917 Auteur de l’article

        Tout à fait! Le PFM est un très joli stylo, un poil trop court à mon gout. Mais sa ligne vaut le détour. En main il est très ergonomique une fois qu’on a pris ces marques dessus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s