Restauration d’un Parker « UK Duofold » squeeze-filler

Les Parker « UK Duofold » squeeze filler sont la troisième incarnation des Duofolds fabriqués en Angleterre (mais pas uniquement), précédés par les Duofold NS (« New Style », 1946) et AF (« Aluminium Filler », 1948). Si les deux premières générations étaient des button filler, les Mk III apparus en 1953 sont des squeeze filler assez faciles à restaurer. Ce tutoriel va expliquer comment avec le plus petit stylo de la gamme, un Slimfold, comme exemple.
hostingpics.net

Le Slimfold n’est pas le plus petit stylo de la gamme à proprement parler. Il y a le « Lady » mais ce dernier possède une plume capoté, ce qui rend la restauration un peu différente et ne sera pas décrite ici. Il existe 7 tailles de stylos que l’on peut distinguer par leurs numéros sur leurs plumes (Lady: 4, Slimfold: 5, Junior: 10, Demi: 15, Senior: 35, Maxima: 50). Les stylos fabriqués en Angleterre ont aussi un « N » sur la plume désignant l’usine de Newhaven.
hostingpics.net

I. Démontage

Le corps se dévisse sans soucis car cela est nécessaire pour remplir le stylo:
hostingpics.net

Le sac en plyglass est entouré par un protège sac métallique avec une barre de compression incorporé:
hostingpics.net

le protège sac est simplement emboité sur la section. Il peut toutefois être difficile à retirer, chauffer légèrement le protège sac au niveau de la section aide souvent à le retirer:
hostingpics.netNote: il arrive parfois que le sac soit devenu collant et rend difficile le retrait du protège sac. Dans ce cas retirer le sac en premier en tirant dessus tout en faisant attention à ne pas endommager le breather tube.

Le sac est normalement transparent mais le plyglass colore facilement une fois exposé à l’encre:
hostingpics.net

Retirer le sac:
hostingpics.net Note: les sac en plyglass sont très durables et peuvent être réutilisés. Attention donc à ne pas l’endommager en le retirant. En cas de doute (sac collant, déformé…) ou si il est percé il faudra toutefois le remplacer par un sac en latex de taille appropriée, il n’existe malheureusement pas de reproduction exacte de ces sac.

Dans le cas du Slimfold et du Lady il y a une tige en celluloïd dans le sac pour diminuer la tension de surface dans leurs sacs étroits:
hostingpics.net

Avant de démonter la section il est bon de d’éliminer un maximum d’encre. Un trempage dans l’eau suivi d’un cycle d’ultrason suffisent le plus souvent:
hostingpics.net

La présence du breather tube nécessite l’utilisation d’un tube pour chasser le conduit de la section. La taille du tube dépend du modèle du stylo:
hostingpics.net

Le conduit peu alors être chassé de la section, chauffer légèrement la section réduit les risques de casse de la section:
hostingpics.net

Le breather tube peut être retiré du conduit pour le nettoyage. Si il est cassé un morceau de tube en teflon du même type que celui utilisé pour remplacer les breather tube sur les conduits de Vacumatic fera l’affaire.

II. Remontage

Une fois toutes les pièces nettoyés et polies le remontage peut se faire. Si le sac en plyglass n’est pas réutilisable, un sac de remplacement en latex s’impose. Ici le sac était déformé et collant, un sac n°12 en latex va être installé à la place.
hostingpics.net

La première opération consiste à remonter la section. Commencer par aligner la plume sur le conduit:
hostingpics.net

Puis les insérer dans la section.Il est bon de remettre la plume et le conduit à l’endroit ou ils étaient situés à l’origine. De même chauffer légèrement la section limite les contraintes lors de l’insertion.
hostingpics.net

Avec une jauge à capuchon interne s’assurer que la plume ne s’écrasera pas dans sur le fond du capuchon lors de la mise de celui-ci sur le stylo:
hostingpics.net

Le conduit aura sans doute besoin d’être ajusté par rapport à la plume, comme il est en ébonite cela se fait facilement à chaud.

Le nouveau sac peut alors être installé. Le placer dans le protège sac et couper l’excédent:
hostingpics.net

Ensuite couper le sac à la longueur approprié en éliminant la longueur égale à celle du mamelon ou vient s’emboiter le protège sac:
hostingpics.net

Le sac s’installe comme expliqué lors du tutoriel « comment coller un sac » pour les stylos avec breather tube. Replier le sac sur 3mm environ:
hostingpics.net Note: les sacs en plyglass n’ont pas besoin d’être repliés pour les installer, ils suffit de les glisser sur le mamelon de la section car ils sont déjà au bon diamètre.

Mettre la tige en celluloïd en place dans le cas des Slimfold (elle peut être redressé à chaud si besoin):
hostingpics.net

Appliquer du shellac sur le mamelon de la section:
hostingpics.net

Et coller le sac:
hostingpics.net

Il est bien entendu possible de coller d’abord le sac puis ensuite installer la plume et le conduit. Le problème de cette technique c’est que si il faut ressortir la plume et le conduit car ils ne sont pas mis correctement en place, il faut retirer le sac pour pouvoir chasser le conduit…

Une fois le shellac sec, enduire le sac de talc ou 100% graphite et le glisser dans le protège sac:
hostingpics.net

emboiter le protège sac sur la section:
hostingpics.net

Avant de remettre le corps en place s’assurer que le trou de ventilation au bout du stylo ne soit pas bouché:
hostingpics.net

Visser le corps:
hostingpics.net

Et finalement mettre le capuchon en place
hostingpics.net

Il ne restera plus qu’ajuster la plume, encrer le stylo:
Hebergeur d'image

et finalement pouvoir enfin l’essayer!

Voila pour la restauration des « UK Duofold » squeeze filler. Pour toutes questions n’hésitez pas à utiliser l’onglet « contact ».

Publicités

3 réflexions au sujet de « Restauration d’un Parker « UK Duofold » squeeze-filler »

  1. Nicolas Mille.

    Bonjour,
    Aujourd’hui, le second stylo que je tente de démonter est un Parker Victory, et grâce à votre liste j’ai su que le dernier chiffre gravé sur la plume déterminait sa taille. Dans un 1er temps j’ai laissé tremper dans de l’eau claire mais c’est juste l’encre séchée sur la plume qui fut balayé, et quand je presse le ressort, le sac (ni craquelé, ni percé) se gonfle comme si l’air ne pouvait sortir, j’en ai déduis que tout était bouché par l’encre (c’est le fameux stylo resté 15 ans dans un tiroir).
    Ensuite j’ai éssayé de sortir bloc et plume (après avoir chauffé un peu le tout) mais ça ne vient pas, donc voici ma question :
    1/ Pour que ça vienne est-ce primordial de retirer D’ABORD le tout petit tube AVANT de tenter de désolidariser la section ; et donc la plume, pour un nettoyage complet ?
    2/ et si oui, je serai obligé de retirer le sac (bien collé) et c’est ce que je voulais éviter, alors dans ce cas, pouvez-vous me dire à quel endroit je pourrai acheter un petit sac comme ça ?
    (ou alors je le remets mais il sera plus court de 4mm ?)

    Je vous remercie pour votre réponse, en rendant hommage à vos explications sur les autres stylos-plume qui sont toujours claires avec des photos dépouillées où l’on perçoit bien les gestes, c’est grâce à cela que je me suis décidé en ayant moins peur de faire une bêtise comme si avec vos photos j’avais un peu plus d’assurance avec une main au-dessus de moi pour m’arrêter en cas de mauvais geste ou d’impasse…
    Ayant retrouvé plusieurs stylos-plume de mon père à qui je ne peux demander des conseils puisqu’il est maintenant au cimetière, j’ai lu attentivement ; et beaucoup aimé le ton de vos explications sur les Snorkel puisque j’ai reposé très vite le premier que j’ai essayé de démonter en m’imaginant que ce serait très compliqué, et c’est précisément la tournure de vos paragraphes un peu démystificateurs qui m’ont décidé à m’y attaquer (après quelques autres plus simples).
    Souvent les choses ont un déclencheur que l’on ne saisi pas tout de suite, mais là je sais.
    Alors je vous remercie encore.
    Nicolas.

    Répondre
    1. gg917 Auteur de l’article

      Merci pour ce (long) commentaire, très sympa. Pour répondre à vos questions:

      1/ Non il n’y a pas besoin de retirer le tube du conduit: c’est pour cela que l’on utilise un tube de taille adapté pour chasser le conduit de la section par l’arrière. Si par « tube » vous entendez le protège sac, alors oui il faut le retirer pour enlever le sac et enfin pouvoir chasser le conduit et la plume. Essayer de retirer la plume par l’avant c’est risquer de la déformer, casser le conduit ou combinaison des deux. Malgré les apparences, chasser un conduit en le tapant par l’arrière est bien moins brutal pour la section/conduit/plume qu’en tirant dessus.
      2/ Oui il faut retirer le sac (voir 1/). En le faisant délicatement il est tout à fait possible de pouvoir le réutiliser. Sinon il faut le remplacer par un sac en caoutchouc de taille adaptée. Un raccourcissement de 4mm du sac n’est pas vraiment grave.

      Répondre
  2. Nicolas Deuxmille

    Bonjour,
    D’abord merci pour votre réponse et vos précisions.
    Voila, j’ai mis du temps mais j’ai réussi à trouver un minuscule petit tube de laiton, et c’est au troisième coup (non pas de minuit mais de marteau) que le petit conduit est sorti, et youpi !
    En fait j’avais cru comprendre que ce petit tuyau était la dernière pièce qui coinçait tout le monde (mais la logique m’indique que c’est idiot surtout à l’intérieur d’un cylindre ; pour empêcher que cela sorte il ne pourrait y avoir qu’une pièce en forme de cône…), et en notifiant « le petit tuyau » je parlais du mini conduit central qui s’est décollé tout doucement avec le bloc-plume, évidemment je me suis bien aperçu que le premier nettoyage ne peut tout résoudre puisque les pièces s’ajustent avec une telle précision et qu’en leur centre l’encre était séchée depuis tant d’années.
    Après trempage et nettoyage j’ai replacé le même sac (redevenu transparent) mais j’ai tourné son tuyau protecteur avec sa barre de compression d’un demi-tour de façon à ce que l’on presse le sac dans le sens opposé du petit écrasement qu’il a subit jusqu’ici, ainsi il pourra peut-être durer quelques temps… et je suis content. Il a perdu 4mm et ne bute plus complètement au fond du ressort en épingle à cheveux mais je me ferai un plaisir de le démonter de nouveau.
    Bon, il aura fallu 9 jours pour un seul stylo parmi les plus simples, je n’ai pas de quoi pavoiser, d’accord d’accord, mais je suis satisfait d’écrire avec un objet ayant retrouvé sa jeunesse…
    Merci à vous et bon vent pour vos travaux.
    Nicolas.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s