Pelikan M205 Duo

Le stylo-plume surligneur! Et ça marche vraiment?

hostingpics.netApparu en 2010 sous sa version jaune fluo, le Pelikan M205 Duo se vante d’être à la fois un stylo-plume à piston et un surligneur. Le « duo » dans le nom reflète cela, le « M » etant l’indicatif pour un stylo plume à piston tandis que le « 205 » indique à la fois la taille (série des 20x, seul les « 150 » sont plus petits) et les attributs chromés (le « 5 » des unités) . La version verte fluo, un peu moins criarde est apparue ensuite et c’est celui que j’ai acheté.

Le stylo est livré dans une boite en carton assez volumineuse:
hostingpics.net

Le texte en anglais dessus tente de justifier le « pourquoi » du stylo. On remarquera au passage que Pelikan ne connait pas très bien ces couleurs, le stylo étant décrit comme « transparent yellow »! Pas vraiment étonnant venant d’une firme dont l’encre rouge est orange…
hostingpics.net

Une fois la boite ouverte, le stylo est maintenu en travers de la boite avec l’encre en dessous. Le stylo est décrit modestement comme « Perfect »:
hostingpics.net

Sur les cotés et en plusieurs langues sont inscrites les recommandations pour l’encre, qui ne convient qu’à ce stylo selon eux:
hostingpics.net

Le stylo en lui même est simplement un M205 en vert fluo transparent. Selon le texte de la boite c’est de la « résine précieuse », mieux connue sous le nom de « plastique ». Fermé il mesure 12.4cm:
hostingpics.net

et 12.1 cm ouvert:
hostingpics.net

Un détail qui m’a sauté au yeux c’est la position du piston une fois le plein fait. Au lieu d’utiliser tout l’espace possible du réservoir, il se retrouve au milieu ce qui limite le volume d’encre (environ 1.1ml). La course du piston fait 2.4mm, le mécanisme 4.0mm… La partie « réservoir » fait elle aussi 4.0mm… Ce qui est encore plus troublant c’est que l’on peut voir les indentations sur la tige du piston mais celles-ci ne sont pas découpé, limitant ainsi la course du piston. Un simple redesign du mécanisme permettrait selon moi d’augmenter le volume d’encre contenu dans le stylo. Le piston tel qu’il est au milieu de réservoir fait un peu « erreur de conception » ou, dans d’autres mots, pas très allemand…
hostingpics.net

Sur le haut du capuchon on trouve un Pelikan avec son petit, symbole actuel de la marque:
hostingpics.net

Le clip est un Pelikan stylisé:
hostingpics.net

Le stylo étant transparent, on peut voir la plume dans le capuchon interne une fois le stylo fermé. La plume est vraiment au fond du capuchon, ce qui explique la faible différence de longueur ouvert/fermé. Le capuchon interne est indépendant du corps du capuchon, maintenu en place par la bague métallique sur laquelle il vient se visser:
hostingpics.net

Autant le mécanisme du piston m’a un peu déçu, le postage du capuchon m’a bien plus. Le décrochement entre le bouton tournant et le corps permet à se dernier de passer l’épaisseur du filetage dans le capuchon et ainsi le capuchon poste assez profondément. Le postage du capuchon est bien prévu d’origine contrairement à d’autres stylos:
hostingpics.netPour information le stylo une fois posté mesure 14.4cm.

Comme tous les Pelikan l’ensemble plume/conduit est maintenu par une bague qui se visse sur le stylo. Bien qu’étant assez peu fan du système (étonnant pour un amateur d’Esterbrook!), cela permet de changer facilement de plume:
hostingpics.net

Le plume en elle même est en acier et de taille BB, soit double broad. C’est un surligneur, faut de la largeur!
hostingpics.net

Le conduit en plastique comporte de nombreuses ailettes:
hostingpics.net

La taille des pointes est très simple: c’est une boule qui a été retaillé pour avoir la largeur de trait voulue. La retaille fait très sommaire et ce n’est pas sans conséquences…
hostingpics.net

A l’écriture, ou surlignage plutôt, on remarque facilement deux choses: le débit est très fort et la plume douce. Le fort débit se comprend facilement de part l’utilisation voulue qui requiert une arrive d’encre importante. La douceur de la plume est toutefois relative. Pour avoir le maximum de largeur de trait avec la plume BB, les bords du « writing pad » sont assez abrupts. Même si les bords sont arrondis, il suffit de changer un tout petit peu l’orientation de la plume sur le papier pour qu’elle gratte un peu. C’est assez embêtant vu l’utilisation en tant que surligneur, un plume beaucoup plus tolérante vis-à-vis de l’angle sur le papier aurait été mieux.
hostingpics.netLes traits font 1.1mm et 1.2mm.

Et donc en tant que surligneur?

Ça marche pas vraiment. Bien que la plume soit une BB le trait n’est pas assez large. Il faut passer plusieurs fois sur les même mots pour les « colorier », ce qui a pour effet de délaver les écrits si les encres ne sont pas permanentes. C’est plus un souligneur ou encadreur dans ces situations.
Dans le cas de textes imprimés le surlignage fonctionne mais à partir d’une police supérieur à la taille 12 il faut passer plusieurs fois sur les mots. Le fort débit peut alors jouer des tours, l’encre ayant tendance à passer facilement au travers du papier.
hostingpics.net

On remarque sur la feuille au dessus un propriété assez marrante de l’encre: elle efface les encre « lavables »

La Lamy bleue ne résiste pas:
hostingpics.net

Tout comme la Waterman Florida Blue:
hostingpics.net

La Pelikan noire résiste bien mieux:
hostingpics.net

Au final de jolies promesses mais le stylo n’est pas un surligneur. Un Pilot Parallel avec l’encre de surligneur dedans fera l’affaire, pour un prix bien plus faible. Malgré cela c’est un stylo qui a trouvé sa place quasi-permanente dans les stylos qui m’accompagnent: je l’utilise pour souligner ou encadrer et là il rempli parfaitement son rôle. Donc au final c’est un achat que je ne regrette pas!

Voila pour le Pelikan M205 Duo, le surligneur qui est en fait un souligneur!

Publicités

13 réflexions au sujet de « Pelikan M205 Duo »

  1. Jérôme

    Article très intéressant comme d’habitude. SI je l’avais lu plus tôt, je n’aurais pas craqué pour le flacon d’encre que je me suis évertué à utiliser avec un autre Pelikan possédant une plume BB.

    Répondre
    1. spgg917 Auteur de l’article

      la mise en garde sur la boite est plus à mon avis Pelikan qui se protège d’éventuels problèmes que l’encre pourrait causer dans d’autres stylos (taches sur le corps, réactions avec d’autres encres, matériaux incompatibles etc…). Difficile de faire la part entre le pur marketing et la réalité. L’encre est toutefois assez spéciale, très fluide et elle doit contenir effectivement des substances pour avoir les propriétés voulues. L’effet « effaceur » vient de là a mon avis. J’éviterais donc de mettre une telle encre dans des stylos ayant des sacs et autres joints, mais dans d’autres cela ne me semble pas poser de problèmes. Vu les propriétés de l’encre il faut toutefois que la plume soit réglé assez « wet » pour tirer le mailleur parti de l’encre.

      Répondre
  2. Mag B

    Article d’autant plus intéressant que je voulais par ailleurs faire référence à cette encre pour surligner (sans l’avoir essayée).
    Mise à part la largeur du trait qui n’est pas effectivement adaptée à surligner du texte, l’encre remplit assez bien sa fonction si l’on n’utilise pas d’encre lavable (ce qui se conçoit bien car dans ce cas, elle se mélange à l’autre). D’autre part, avec une encre lavable, il y a un moyen plus simple, c’est le simple « effaceur ».
    Ici l’encre fluo ne sert-elle pas plutôt à faire vendre un stylo qui sans cela resterait très …banal ?

    Répondre
    1. spgg917 Auteur de l’article

      Toutes les encres de stylo plume non-permanentes vont faire des trainées avec n’importe quel surligneur, le problème vient du manque de résistance à l’eau de ces encres. En ce qui concerne le stylo, c’est effectivement juste un M205 demo en vert fluo avec une plume BB. Difficile de dire si le joint de piston est différent des stylo normaux… Même si c’est assez marketing comme stylo, il a trouvé sa place en ce qui me concerne, comme souligneur. Je ne l’aurais pas pensé à l’origine. C’est par contre assez cher pour ce que c’est…

      Répondre
  3. Jérôme

    J’avais lu quelque part la mention d’une pièce différente pour le piston mais ne retrouve pas le texte.
    Est-ce que quelqu’un a fait le texte du parallel pen avec cette encre?

    Répondre
    1. spgg917 Auteur de l’article

      A part un élastomère plus résistant pour le joint du piston il n’y a pas autre chose à changer. Si ils l’on changé ce qui est moins sur.
      J’avais vu plusieurs fils sur FPN ou l’encre highlighter était utilisé dans des Pilot Parallel, ou même un Lamy Safari.

      Répondre
      1. Jérôme

        Je l’utilise maintenant avec une cartouche remplie à la seringue dans un Calligraph’ink 1.4,.. Pas très concluant, d’autant plus que l’encre peine à retrouver son fluo, un reliquat d’encre dans le bloc-plume? Pour l’instant, ce serait plutôt proche du Vert Pré de chez Herbin….

      2. Jérôme

        J’ai en fait renoncé au côté surlignage et l’utilise pour écrire des commentaires avec une couleur distincte de celle de la rédaction.
        Mais, clairement, malgré la largeur du trait de plume, le débit joue un gros rôle pour avoir la quantité d’encre nécessaire…..

  4. Mag B

    Le Pilot Parallel n’utilise que des cartouches spécifiques, il faudrait donc remplir une cartouche vide à la seringue non ? A moins qu’il existe des cartouches Pilot fluo…

    Répondre
    1. spgg917 Auteur de l’article

      l’encre highlighter n’existe qu’en flacon vu que le stylo « prévu pour » est à piston, Il faut donc soit utiliser un convertisseur ou remplir des cartouches à la seringue pour des stylos C/C.

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s