Sheaffer Touchdown Sentinel Deluxe Tuckaway

C’est un bien grand nom pour un si petit stylo, non?

hostingpics.netLes Tuckaway furent des petits stylos de poche qui ont eux une dizaine d’année d’existence dans différentes gammes de Sheaffer. Il apparaissent en 1940 sous la forme d’un stylo sans clip de forme oblongue, le corps et le capuchon sont dorés; ci-dessous la première apparition du Tuckaway dans le catalogue 1940:
Hebergeur d'imageDeux modèles sont alors disponibles, le Tuckaway en doublé or et le Tuckaway Masterpiece en or 14K massif. Tous deux se remplissaient avec un système à levier et possédaient une plume Lifetime FeatherTouch. L’idée derrière le stylo était d’avoir un stylo de petite taille et donc facilement transportable mais avec le capuchon qui se visse au bout du corps pour obtenir ainsi un stylo de taille normale lors de l’écriture. Le nom « Tuckaway » fait un peu manque d’imagination de la part du service marketing (to Tuck Away: ranger) mais décrit parfaitement l’idée. Sheaffer ne s’en cache pas comme le prouve par exemple les descriptions des Tuckaway comme des stylo qui « Tucks away into men’s side pockets or a ladie’s purse ». On notera le positionnement du white dot entre le corps et la capuchon, Sheaffer n’avait pas encore trouvé de moyen fiable de positionner le white dot sur les capuchons métalliques à l’époque.

En 1941 le Tuckaway voit sa gamme s’agrandir un peu, avec l’arrivé de la version vac-fill du Tuckaway ainsi que le porte mine. Le Tuckaway Masterpiece reste quant à lui à levier uniquement. Le stylo étant présenté comme un stylo qui se transporte dans une poche, le porte mine a son bout arrondi pour ne pas déchirer le tissus de la poche contrairement au autres portes mines, plus pointus. Ces stylos semblent ne pas avoir eu beaucoup de succès à l’époque et sont assez rares maintenant. Le peu de publicité sur ces stylos ne doit pas y être étranger, la première apparition d’un Tuckaway date à ma connaissance de novembre 1941:
hostingpics.netEn mai 1942 Sheaffer changea complétement de gamme de stylos pour cause de guerre mondiale. Au revoir les Balances, Bonjour les « Triumph ». Le Tuckaway subit alors un redesign, abandonnant le corps recouvert de metal et la plume Lifetime Feather Touch pour du celluloid et une plume Triumph et adopte aussi la bande large de capuchon typique des Sheaffer « Triumph » produits pendant la guerre. Il est disponible dans les mêmes coloris que ces dernies: noir, carmine, golden brown, marine green et pearl grey. Il n’est d’ailleurs plus vendu comme un complément d’un stylo classique pour quand on ne peut pas transporter le stylo la plume vers le haut mais est devenu le stylo que l’on peut transporter dans n’importe quelle position:
hostingpics.netVu le nombre d’américains partant dans le pacifique puis en Europe pour des raisons non-touristiques durant cette période, cela se comprend facilement! Comme les modèles de 1940-41, le « Triumph » Tuckaway n’a pas de clip. Il a existé sous trois formes, le Tuckaway, Crest Tuckaway et Autograph Tuckaway, tous à remplissage vac-fill (des version à remplissage par levier ont aussi existées mais sont peu courantes car produites uniquement jusqu’en novembre 1942). Une fois la seconde guerre mondiale terminée, la gamme des « Triumph » prend de l’expansion et le Tuckaway n’y échappe pas: il existera 8 modèle de Tuckaway différents, plus deux modèles ayant tous les attributs d’un Tuckaway sans en avoir le nom. Le changement le plus visuel est l’apparition du clip typique des Tuckaway de cette période, appelé « clasp » ou « fast on » clip par Sheaffer. Le tuckaway est alors vendu  principalement comme un stylo pour femme:
hostingpics.net

1949 voit le remplacement du vac-fill par le touchdown comme système de remplissage et l’apparition des stylo du même nom. Le Tuckaway adopte lui aussi ce système de remplissage sous ses 4 modèles: Autograph, Crest Deluxe, Sentinel Deluxe et Tuckaway (2 versions connues). Comme les « Triumph » de l’année précédente, les Touchdown sont construits en Forticel mais la gamme de couleurs est augmenté: au noir, burnt-umber brown et persian blue s’ajoute le evergreen et burgundy. Le Autograph (appelé « Tuckaway « Triumph » for your autograph » en 1949 histoire d’embrouiller les choses…) reste uniquement disponible en noir tout comme les versions à levier des autres modèles. Cela sera la dernière incarnation du Tuckaway, qui disparaitra quand les Touchdown TM apparaitront en 1951. Il est toutefois présent au catalogue 1951 uniquement en version Sentinel Deluxe et est identique à la version Touchdown de l’année précédente. Il a fort à parier qu’il s’agissait uniquement d’un destockage de la production de 1950.

Le stylo présenté ici est donc une version Touchdown du Tuckaway, le modèle Sentinel Deluxe Tuckaway en coloris Evergreen. A l’époque il était venu pour 15.00$, soit le même prix que le Sentinel Deluxe de taille normale. Fermé il mesure 11.6cm:
hostingpics.net

ouvert il mesure 10.5cm:hostingpics.net

Posté il fait 13.5 cm, ce qui le rend très confortable pour écrire. Je ne le fait toutefois pas car l’équilibre est moins bon et cela fait aussi apparaitre assez rapidement des traces sur le corps du stylo… le stylo non-posté reste utilisable pour des notes, mais pas pour écrire un roman…

Le stylo étant un Touchdown, lorsque l’on dévisse le blind cap le tube apparait. Celui-ci est très court:
hostingpics.net

Comme tous les Touchdown il y a une fenêtre transparente pour voir le niveau d’encre. La section étant en celluloïd, elle s’est assombri au contact de l’encre au fil du temps:
hostingpics.net

Une fenêtre qui ne s’est pas assombrie ressemble à ça:
hostingpics.net

C’est le capuchon qui caractérise un Sentinel Deluxe, le stylo en lui même étant identique au autres modèles de Tuckaway. Il est métallique, en acier chromé avec le clip et la lèvre dorés. Il est décoré de stries droites et ondulées avec une finition brillante contrairement au « Triumph » Sentinel qui était en acier brossé:
hostingpics.net

Une vue de coté permet de mieux voir le « clasp »:
hostingpics.net

La plume Triumph est en or 14K avec un masque de platine sur les becs. L’inscription ne comporte naturellement pas de « Lifetime » pour un stylo de cette époque:
hostingpics.net

De coté le recourbement des becs est bien visible.
hostingpics.net

A l’ecriture la plume est douce mais moins que d’autres Triumph que j’ai pu essayer. Le débit est normal, tirant un peu sur le juteux et donc très à mon gout. Sans grande surprise la plume est rigide, ce qui avec le débit sans faille et un démarrage immédiat le rend idéal pour la prise de notes. La capacité en encre est tout à fait correcte (0.8ml) pour un petit stylo. Cela est même assez surprenant pour une course du tube de TD aussi courte. Le trait est en fait l’équivalent d’une EF moderne mais il a une très légère variation de trait ce qui donne une écriture intéressante. Observé à la loupe les pointes ne présentent pas d’usure particulière et cela est donc due uniquement à la taille des pointes. Sheaffer taillait bien ces pointes de plume pour obtenir un tel effet ainsi à l’époque des Balances, il est intéressant de retrouver cette caractéristique sur des stylos plus anciens.
hostingpics.net

Voila pour ce Sheaffer Touchdown Sentinen Deluxe Tuckaway ou « Tucky »!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s