Sheaffer Imperial VI

Ça ressemble à un PFM, c’est de la même période qu’un PFM sauf que c’est un Imperial!
hostingpics.net

Les Sheaffer Imperial sont apparus en 1961 sous la forme de deux modèles: le IV et le VI. Comme les PFM ils ont une plume inlaid en or 14K, un capuchon maintenu par friction et une dénomination sous la forme de chiffres romains. Cette derniere ne suit toutefois pas celle des PFM: l’Imperial IV est l’équivalent d’un PFM III et l’Imperial VI celui d’un PFM IV!

Hebergeur d'imageune des première publicité pour les Imperial, ici un IV.

Ils utilisent le remplissage touchdown à la place du plus complexe système snorkel qui équipe le PFM et sont aussi des stylos bien plus fins. La gamme s’étoffera ensuite courant 1961, le Target devenant l’Imperial III, les modèles I, II et VIII apparaissent de même que les modèles plaqués or « Triumph » et en or massif « Masterpiece ». Ces deux derniers ne sont pas représentés ci-dessous:

Hebergeur d'image

En 1963 les Imperials IV, VI et Triumph deviendront les 1250, 1500, 2000 et 3000 « Lifetime », le 2000 « Lifetime » étant juste un IV avec une bande de capuchon en or massif 14K. Les dénominations en chiffres romains réapparaitront en 1965 en même temps que le remplissage touchdown mais les Imperials resteront aussi disponibles avec remplissage par cartouche comme les « Lifetime ». Les Imperials laisseront place ensuite au Triumph en 1973.

Le modèle présenté ici est le Imperial VI à remplissage touchdown. A l’époque il coutait 17,50$, soit quasiment le même prix qu’un PFM VI (20,00$). Si le stylo en lui même est identique entre les Imperial IV, VI et VIII, c’est les capuchons qui changent. Celui de l’Imperial VI est en inox poli « miroir » avec le clip et la bande du capuchon plaqué or, le white dot sur le clip dénote juste un stylo haut de gamme à cette époque.

Fermé le stylo mesure 13.5cm:
hostingpics.net

Et 11.9cm ouvert:
hostingpics.net

Une fois le blind cap dévissé le tube du touchdown peut être sorti:
hostingpics.net

Le plume est une plume inlaid en or 14K avec l’extrémité des pointes recourbées:
hostingpics.net

Coté conduit il n’y a pas grand chose à voir. Aucune ailettes du conduit n’est apparente, elles sont toutes à l’intérieur de la section.
hostingpics.net

Comme tous les Imperials, ce VI est un stylo léger et confortable de part sa construction en plastique. Certains pourront les trouver pas très confortable du fait de leur finesse mais ce n’est pas mon cas. leur diamètre est quasiment identique à celui des Snorkel. Poster le capuchon a toutefois pour effet de déplacer l’équilibre vers le cul du stylo et les rends beaucoup moins confortables, en particulier avec des capuchons métallique comme sur ce VI. Coté plume, la plumes inlaid est ferme mais avec une pointe de souplesse. Malheureusement celle-ci avait un « plat » assez prononcé sur les pointes et ne représente pas vraiment ce que l’on peut attendre de ces stylos (la photo au dessus donne une impression d’oblicité mais cela est juste du à l’éclairage lors de la photo). Si l’on écrit en dehors du plat la plume gratte, comme la plume m’avait été décrite comme étant « faite à la main » de son propriétaire je n’ai pas cherché à la modifier… Niveau trait c’est une F, le débit est quant à lui assez juteux:
hostingpics.net

voila pour cet Imperial VI, un PFM IV en plus mince!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s