Restauration d’un Parker à bouton poussoir

Avant l’arrivée du système Vacumatic, c’est le bouton poussoir qui était le système de remplissage phare de Parker. C’est lui qui équipait les Jack Knife puis les Duofold. De nombreuses marques ont aussi utilisé ce système de remplissage fiable, simple d’utilisation et efficace. Un Parker Victory va servir d’exemple pour la restauration d’un stylo équipé d’un tel système.

hostingpics.net

Un système de remplissage par bouton poussoir fonctionne sur le même principe qu’un stylo à levier: une barre métallique comprime le sac à encre pour le remplir. Au lieu que ce soit le levier qui appuie sur la barre c’est un bouton au bout du stylo qui s’en charge:
Hebergeur d'image

Parker a utilisé plusieurs versions du système sur ces stylos. Ces versions diffèrent selon le positionnement de la barre dans le stylo: soit elle appuie sur la section, soit sur un collier ou encore est pendante:
hostingpics.net

La forme des barres varie en fonction de ces systèmes: celle pendantes sont d’ailleurs en deux parties et en forme de « V ». Les barres « classiques » sont droites:
hostingpics.netnote: il existe des barres de remplacement actuelles qui permettent de remplacer la barre de compression si celle d’origine est cassée.

Le Parker Victory Mk I qui sert d’exemple ici est un exemple typique de Parker à bouton poussoir. Seule la restauration du système de remplissage sera traité ici, la partie concernant le capuchon ne sera pas couverte.
hostingpics.net

I. Démontage

Commencer par retirer le blind cap. Il se dévisse:hostingpics.net

Cela expose le bouton. Il est ici en laiton mais on peut en trouver en acier:
hostingpics.net

Pour retirer le bouton il suffit de tirer dessus en le faisant bouger de droite à gauche. Attention avec les stylos en celluloïd a ne pas trop forcer pour ne pas fissurer le stylo. Un peu de chaleur dans ce cas-ci évite des casses inutiles..
hostingpics.netnote: Parker fournissait un outil spécial pour retirer les boutons. Il s’agit simplement d’une plaque avec une encoche dans laquelle le bouton s’insérerait, ce qui rend son retrait plus aisé. Pratique mais pas forcément nécessaire.

Une fois le bouton retiré le bout de la barre de compression est visible:
hostingpics.net

Il est normalement plus prudent de retirer la barre par l’arrière pour éviter de l’endommager en retirant la section. Tire doucement dessus avec une pince fine. Si elle ne vient pas ne surtout pas forcer, elle est très surement collée au sac fossilisé
hostingpics.net

Dans ce cas ci elle ne bougeait que peu, l’ancien sac l’empêchant de sortir. Elle ne fut donc pas retirée:
hostingpics.net

Procéder ensuite par le retrait de la section. Comme souvent il faut chauffer légèrement pour faciliter l’opération, certaines sections sont collées:
hostingpics.net

Pour retirer la section il est bon de la dévisser. Même si les deux types de section existent (vissés et emboités), cela évite de forcer sur une section que l’on croit emboité et qui en fait se dévisse…
hostingpics.net

Sur ce stylo c’est une section emboité, comme sur tous les Duofold « Streamline »:
hostingpics.net

Il est ensuite possible de retirer la barre de compression par l’avant et le sac, ou se qu’il en reste:
hostingpics.net

Pour nettoyer le bloc plume, un trempage dans l’eau additionné d’un peu d’ammoniaque ou un passage dans un bac à ultrason avec la même solution permet d’éliminer l’encre séchée. Pour finir faire passer de l’eau dedans avec une poire pour bien rincer le conduit:
hostingpics.net

Pour les plus encrassées il va falloir démonter le bloc plume. Si le stylo est équipé d’un conduit « Lucky Curve », la plume se retire par l’avant (mais pas en tirant dessus!!!) et le conduit par l’arrière. Le premier schéma dans cet article pour illustrer le fonctionnement d’un stylo à bouton poussoir est un stylo avec un tel conduit. Le démontage (mais surtout remontage) de tels conduit est assez délicat et il est plus prudent de le laisser au personnes expérimentées. Pour les conduits classiques (post-1934), un knock-out block permet un démontage aisé:
hostingpics.net

Ceci termine le démontage. Il ne reste plus qu’a tous nettoyer avant de passer au remontage du stylo.

L’exception « AF » (Aluminium Filler):

Parker a produit pendant quelques années (1946-1949) des stylos avec le bouton en aluminium qui est vissé dans le corps via un connecteur, lui aussi en aluminium:
hostingpics.net

Ces boutons ne se retirent pas mais l’ensemble bouton + connecteur se dévisse du stylo:
hostingpics.net

Parker a aussi produits des stylos de type « AF » mais avec le connecteur et le corps d’une seule pièce, le connecteur étant usiné sur le corps. Sur ces stylos le bouton se retire comme sur les stylos à bouton poussoir classiques.

II. Remontage

Avec toutes les pièces nettoyées, il est possible de passer au remontage:
hostingpics.net

Si le bloc plume a été démonté, commencer par ajuster le conduit avec la plume:
hostingpics.net

Puis emboiter le tout dans la section, de préférence à l’endroit ou ils étaient avant démontage:
hostingpics.netNote: si le conduit est un Lucky Curve, mettre la plume en place par l’avant et le conduit par l’arrière de la section.

Choisir un sac de la taille approprié pour le picot de la section mais aussi qui se glisse aisément dans le corps du stylo avec la barre en place. Pour déterminer la longueur du sac, placer les éléments cote à cote comme ils sont à l’intérieur du stylo:
hostingpics.net

Ce stylo a une barre qui repose sur la section dans le stylo. Le sac doit donc faire la longueur de la barre, sans toutefois toucher la partie arrondie de celle-ci:
hostingpics.net

Si le stylo est équipé d’une barre pendante ou retenue par un collier dans le corps, installer la barre dans le corps du stylo et découper le sac à la bonne longueur en utilisant la même technique que pour un stylo à levier.

Couper le sac à la bonne longueur, le coller (comme décrit dans le tutoriel « comment coller un sac« ), l’enduire de talc ou 100% graphite et remettre la section en place en la vissant ou l’emboitant:
hostingpics.netNote: Parker recommandait à ces réparateurs d’aligner la plume avec l’inscription sur le corps du stylo dans le cas d’une section qui s’emboite.

La barre de compression se remet ensuite par l’arrière, avec la partie servant à comprimer le sac placé vers lui. Placer la barre contre la paroi du stylo et l’insérer en la faisant glisser contre celle-ci, sans faire tourner la barre:hostingpics.netNote: si le stylo est équipé d’un conduit « Lucky Curve », placer la barre de compression à l’opposé du recourbement du conduit (normalement la barre aligné avec la plume). Si la barre se retrouve sous le recourbement du conduit elle va finir par casser celui-ci à force d’actionner la barre lors des remplissages.

Attention à ne pas pousser sur le sac pour ne pas l’endommager:
hostingpics.netNote: là aussi Parker fournissait un outil pour insérer les barres de compression sans endommager le sac. Comme l’outil pour retirer les boutons, il est pratique mais pas forcement nécessaire.

Ensuite remettre le bouton en place (sur un « AF », visser l’ensemble bouton/connecteur):
hostingpics.net

Puis le blind cap:
hostingpics.net

Et voila le stylo restauré!
hostingpics.net

Il ne reste plus qu’a encrer le stylo, ajuster la plume si nécessaire et écrire avec!

III. Remplissage:

Le remplissage de ces stylos est simplissime! Dévisser le blind cap puis plonger la plume dans l’encre jusqu’à l’extrémité de la section (et non toute la section comme sur le schéma):
hostingpics.net

Appuyer sur le bouton (des bulles apparaissent), relâcher le bouton et attendre 5-10s.
hostingpics.net

Un second coup de bouton permet un meilleur remplissage, en particulier sur des stylos jusqu’alors « sec ». Ensuite essuyer l’excédent d’encre sur la plume et le conduit, revisser le blind cap et c’est bon!

Publicités

2 réflexions au sujet de « Restauration d’un Parker à bouton poussoir »

  1. NAPOLEONE

    Merci Guillaume pou ton tuto très bien fait comme d’hab. Je me pose toutefois une question. Comment éviter que le sac ne vrille lorsqu’on a un bouton poussoir en alu qui se visse.
    Cordialement
    Jean Louis

    Répondre
    1. spgg917 Auteur de l’article

      Les AF se restaurent comme les boutons poussoirs normaux, à la différence qu’au lieu de tirer le bouton on dévisse tout l’ensemble connecter+bouton. Si on ne sort pas le l’ensemble bouton/connecteur le sac vrillera lorsque l’on vissera la section.

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s