Snorkel à haut débit

Ou comment Sheaffer a résolu le problème d’augmenter le débit d’encre dans un tout petit tube sans augmenter le diamètre de celui-ci. Parce que certaines plumes de Snorkel ont une consommation d’encre plus importante que d’autres!

hostingpics.net

Il est facile de comprendre qu’une plume fine est bien plus frugale en encre qu’une large. Le conduit doit donc apporter plus d’encre à ces dernières pour avoir un débit régulier sur le papier. Dans le cas d’un conduit classique la solution est simple: il suffit d’augmenter la taille du canal pour faire arriver plus d’encre à la plume. Ou plutôt renvoyer de l’air plus facilement dans le réservoir. Il est bien connu que Parker, par exemple, équipait les Vacumatic avec des conduit au canal plus large quand les stylos étaient équipés d’une plume B ou similaire. La situation est identique avec les plumes flexibles qui nécessitent un débit d’encre important pour pouvoir les exploiter pleinement.

Le Snorkel pose un problème particulier: le tube snorkel représente un goulot d’étranglement pour l’encre et l’air. Il se présente de la manière suivante pour les plumes « classiques »:

coté sac:hostingpics.net

coté plume (dans le cas d’une plume conique):
hostingpics.net

L’encre passe dans le petit canal de l’insert en ébonite, l’air dans l’espace restant. Même si l’encre passe par un chemin pas très direct, cela fonctionne très bien. Ce conduit dérive de ceux des Balances des années 30 et est toujours en service sous une version adapté dans les Sheaffer modernes. Le problème était pour les plumes sortant de l’ordinaire: flexibles, (obliques) stub, music… Un tel système d’alimentation peine à fournir le quantité d’encre nécessaire. Une plume telle que celle-ci par exemple:

Upload images

C’est une oblique stub gauche sur un Saratoga, S3L selon la codification d’époque. Pour pouvoir alimenter celle-ci en encre sans avoir à augmenter le diamètre du tube snorkel (ce qui aurait induit de modifier le conduit, le picot du sac et d’utiliser des joints spécifiques dans la section), Sheaffer a donc modifié l’intérieur du tube. De face cela se présente comme ceci:
Upload images

Ce n’est plus un demi-cercle avec une rainure pour l’encre mais un languette qui sépare les circuits « air » et « encre ». Sur le coté « sac » du tube on peut mieux voir la forme de l’insert en ébonite:
Upload images

Coté sac le tube est aussi différent: une ouverture assez importante y est présente, le tube émerge bien plus du picot que dans le cas des tube « normaux ». Cela a pour effet de rendre l’échange air-encre plus facile et ainsi augmenter le débit d’encre:
Upload images

Au final sans modifier le diamètre interne du tube Sheaffer a pu ainsi réduire l’encombrement dans celui-ci et le rendre « à haut débit ». La conduit est aussi modifié avec un canal plus large, de même que la fente sur le tube par où passe l’encre pour aller ensuite dans le conduit. A en juger par la performance de cette plume S3L, le système est rudement efficace!

Publicités

2 réflexions au sujet de « Snorkel à haut débit »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s