Parker Victory Mk I

En 1941 Parker UK sorti un nouveau stylo, le Victory. Vu les événements contemporains à cette sortie, le nom est plutôt osé, non?

hostingpics.net

La présence de Parker en Angleterre commença en 1899, du moins c’est la date la plus ancienne qui peut être établie avec certitude. Il s’agissait alors juste d’une agence qui vendait des stylos importés. A partir de 1923 et l’achat de l’usine de Toronto au Canada, les stylos étaient assemblés en Angleterre dans l’agence « Bush House » de Londres à partir de pièces canadiennes. Avec l’éclatement de la seconde guerre mondiale faire venir des stylos en pièce détachée par voie maritime en Angleterre devenait de plus en plus risqué. Parker décida de changer de tactique lorsque qu’un cargo contenant l’équivalent de neuf mois de vente de stylos fut torpillé au large de Liverpool (la cargaison fut toutefois récupérée par des plongeurs, nettoyé et réutilisée!). Le 2 décembre 1941 Parker UK établit un accord avec la Valentine Pen Company pour l’utilisation de leur usine afin de produire directement ses stylos en Angleterre. Le choix de Valentine n’était pas un hasard, ils produisaient déjà des stylos pour Parker depuis 1937-1938. Une fois l’usine mise au standard de Parker (ce qui fit chuter la production de 500 stylos par jours à 130), des Duofold et les nouveaux Victory, tous à remplissage par bouton poussoir, purent sortir de l’usine et arriver chez les revendeur de la marque. Après la fin de la seconde guerre mondiale Parker racheta l’usine de Newhaven qui appartenait à Valentine depuis 1923 pour finalement la fermer en 2010.

Durant l’existence de l’usine de Newhaven plusieurs version du Victory furent produites: le Mk I débuta la série en 1941 jusqu’au Mk V qui fut retiré dans les année 60. Même si le choix du nom peut paraitre un peu osé en pleine seconde guerre mondiale, nommer des choses « Victory » était dans l’air du temps à cette époque: les Victory Gardens, le « V-mail » (non le V n’est pas pour Vendetta!) etc…

Le stylo présenté ici est donc la première version du Victory, le Mk I. C’est un stylo en celluloid, à l’exception du haut du capuchon et du blind cap qui sont en ebonite. Fermé il mesure 13.2cm:
hostingpics.net

Ouvert il mesure 12.6cm:
hostingpics.net

Une fois le blind cap dévissé le bouton de remplissage est visible:
hostingpics.net

L’agrafe du capuchon est semblable à celle des Duofold, avec l’inscription « Parker » dessus. Sur ce modèle il y a une bande dorée au dessus de la lèvre du capuchon mais certains modèle n’en avaient pas:
hostingpics.net

La plume en or 14K a un « N » comme Newhaven d’inscrite dessus. C’est d’ailleurs la seul indication de l’origine géographique du stylo, l’inscription sur le corps du stylo (Geo. S. Parker Parker Victory Reg. T. M.) n’en comportant pas:
hostingpics.net

Le conduit en ebonite est très discret mais reste classique pour un Parker de cette période:
hostingpics.net

A l’écriture ce stylo de taille moyen est très confortable. la plume est relativement souple, un de ses propriétaires précédent ayant d’ailleurs abusé de cette faculté car la plume était tordue à son arrivé. Le point quelque peu négatif est un pitting important sur les pointes. Ces nombreux cratère l’empêche de glisser sur le papier comme un patin à glace mais elle n’accroche pas. Par contre cela la rend immensément bruyante, ce qui au final ne me dérange pas. Le trait correspond à une M, avec un débit moyen:
hostingpics.net

Voila pour ce Parker Victory, premier stylo de Parker 100% anglais!

Publicités

Une réflexion au sujet de « Parker Victory Mk I »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s