Archives pour la catégorie Esterbrook

Esterbrook LJ « Icicle » – plume 9556

Dans la série des Esterbrook J ce sont les LJ que je préfère. Leur taille fine me convient mieux. Et puis il y a aussi les Icicles!
hostingpics.net

Lire la suite

Publicités

Le clip qui tourne…

Autant j’aime bien restaurer des Sheaffer avec leurs système de remplissage assez compliqué autant je déteste leurs capuchons. Avec le clip fixe ça complique la vie pour le polissage, on passe autant de temps qu’a polir le corps simplement parce que le clip est toujours dans le passage! Les Parker sont bien plus sympa de ce coté, le clip se retire facilement (sans compter que les « 51 », vacumatics et autre duofolds sont tout aussi intéressants à restaurer). Le problème est que parfois la vis qui maintient le clip se dévisse et le clip peut tourner autour de son l’axe en laissant un marque circulaire typique sur le capuchon, en particulier sur les « 51 »…

D’autres stylos qui présentent parfois ce problème sont les Esterbrook J « transtionnal » (1944-1948). Contrairement au Parker, le jewel est vissé dans une rondelle indépendante à la fois du capuchon interne et du capuchon lui même. Donc si le Jewel se dévisse, le clip peut tourner sans qu’il soit possible de le revisser sans démonter le capuchon. C’était le cas sur le patient du jour, le clip qui tourne… Il est toutefois parfois possible de revisser le jewel sans démonter la capuchon. Pas sur celui là, perdu!

Aller on démonte la capuchon:
Hebergeur d'image

Les capuchons internes des Esterbrook se retirent relativement facilement, pas un problème en soit. Mais pas vraiment la procédure habituelle non plus. D’un autre coté le polissage va être bien plus facile maintenant et celui-ci en a grand besoin!

Une surprise attendue

J’aurais beau restaurer des dizaines de fois le même modèle de stylo à chaque fois c’est différent. Heureusement d’ailleurs, sinon on s’ennuierait vite!

Il y a souvent des surprises, comme « tient un bout de tube de WD40 à la place du breather tube », le vacumatic qui n’est pas noir mais strié une fois nettoyé, le « mais qui c’est le c.. qui a graissé ce snorkel avec de la graisse à moteur! », j’en passe et des meilleures… Il y a aussi des bonnes surprises, faut pas croire!

Dans les bonnes surprises, il y en a une que j’attendais depuis longtemps. Pas trop une surprise donc mais bon. J’ai reçu aujourd’hui un Esterbrook LJ en noir, un cadeau d’ailleurs! Je fais ma petit vérification de routine, bon ok, beaucoup de boulot niveau extérieur (coups et machouillages à gogo!). Le levier n’est pas bloqué, le sac encore souple. J’essaye de retirer la section « pour voir » et la je le découvre enfin:

Hebergeur d'image

Le sac d’origine du stylo, estampillé « Esterbrook »! Encore souple après une soixantaine d’année! Bon il va être changé car il est très certainement poreux, mais il ne va pas partir à la poubelle celui là!